Les Editions A-Eurysthée   |     home
                                                  
Title 47
Un vent chaud et sec souffle du Kurdistan sur la littérature romande. SUZAN SAMANCI présente :

Rojîne 

Un recueil de nouvelles, mais aussi un témoignage, l'écho d'un peuple en train de naître.  À l'heure où la République de Turquie semble prête à basculer dans l'autoritarisme, voici, venu des plateaux et des montagnes  d'Anatolie, le récit de la vie d'un peuple sous le joug. Attachants, émouvants, ces petits morceaux de littérature kurde dévoilent les blessures et les joies, les regrets et les espoirs. Pour des raisons politiques, la littérature kurde de Turquie est rare en Occident. Les Editions A-Eurysthée sont fières de contribuer à combler cette lacune.


Huit nouvelles :
« Rojîne », « Le cheval à la robe poivre et sel », « Il était mon Frère Aîné », « La repentie dénonciatrice », « Les Supers-bonheurs », « Hassan le Gallipoliote », « L'homme qui disait Oh là là ! », « La voiture sur la route ».   
Suzan Samanci
Traduction : Mustapha Babayigit
Introduction: B.A.Rouffaer  ("Les Kurdes et le Kurdistan jusqu'au XXe siècle")

Ecoutez la lecture de "La Repentie dénonciatrice" sur Youtube (15mn): https://youtu.be/K250tBDD4xQ


Acheter Rojîne, version papier

Les livres d'A-Eurysthée sont potentiellement disponibles dans toutes les librairies. Si votre libraire n a pas en stock certains de nos livres, il peut les commander très facilement auprès de notre maison. Néanmoins, si pour une raison X, voire Y, vous n'arrivez pas à obtenir nos ouvrages, vous pouvez nous contacter directement.

Acheter Rojîne (version papier) auprès de l'éditeur:                  

LIEN:    version papier, clientèle privée           


Acheter Rojîne, version numérique (pour la clientelle privé)

LIEN: Rojîne en version numérique ( .pdf, sans DRM, imprimable), prix avantageux.  Aussi disponible sur Google Books.


LIEN: le dossier de presse de Suzan Samanci (interview, articles, livres, ...)


Couverture média de Rojîne:



Remarque: le titre exacte du recueil de nouvelles de Madame Samanci est Rojîne (avec un accent sur le i) et non Rojine.